Le Fruitier Meilleur Ouvrier de France
image prunes Reine claude pour article fruit du mois primeur Carcassonne

Le fruit du mois de septembre

La prune Reine Claude

SAISON : de juillet à octobre

Probablement originaire d’Asie, la prune est appréciée en France à partir de la Renaissance. Raison pour laquelle une variété prit le nom de « Reine-Claude », en l’honneur de Claude de France, fille de Louis XII et femme de François Ier, surnommée aussi la bonne reine. Cultivées pour près de 70 % dans le grand Sud-Ouest, ce fruit mordoré et dodu, gorgé de sucre. En été, plusieurs variétés de prunes sont proposées : la reine-claude et la reine-claude de Bavay en juillet/fin septembre, la Mirabelle de Lorraine en août/septembre et la quetsche en septembre/octobre. Avec les mirabelles et les reines-claudes, plus de 13 variétés de prunes sont cultivées dans nos terroirs.

FAIRE LE BON CHOIX :

Préférer des fruits souples au toucher mais pas mous, une peau lisse (non fripée ou tachée). Si un voile blanc la recouvre, il s’agit de la pruine, un bouclier naturel qui la protège du soleil.

ATOUTS NUTRITIONNELS :

Avec un apport calorique modéré (52 kcal/100 g) la prune dispose d’un bon apport de vitamines (A, B, C et E) et de potassium. Riche en fibres et en eau, elle favorise l’élimination.

CONSERVATION :

Conserver les fruits quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Remettre à température ambiante au moins une heure avant consommation.

PRÉPARATION :

Les prunes se passent d’épluchage. Elles sont lavées à l’eau courante pour être ensuite consommées en fruit de table ou à tout moment de la journée pour se rafraichir.

UTILISATION :

Elles font d’excellentes tartes, seules, simplement posées côté peau afin de ne pas détremper la pâte, saupoudrées de poudre d’amandes ou de biscuits émiettés, ou encore garnies d’un appareil crémeux, façon alsacienne. On peut également réaliser des clafoutis, des crumbles et des fars. Sans oublier les compotes et confitures. La prune se savoure aussi flambée. Cuite dans du vin blanc, du sucre et des épices, elle constitue une soupe à servir chaude ou fraîche. Son jus peut également être transformé en granité. Enfin, la prune est aussi à la base d’une liqueur digestive. Quant au pruneau, s’il est un véritable en-cas anti « coup de fatigue », dégusté sur le pouce, il se prête aussi volontiers aux préparations salées. Pour l’apéritif, essayez le pruneau enroulé dans une tranche de bacon grillé.

LES CORBEILLES DE FRUITS AVEC DES PRUNES :   http://www.lejardindufruitier.com/?page_id=261

VOS RECETTES Faites-nous part de vos recettes sucrées, salées, boissons… À base de prunes !

Merci à Mon primeur